Jeu formel

avec un grand H !

avec un grand H

Pour ce yonkoma : 1) Présentation d'une guillotine mise en évidence par l'ajout du mot éxecution. 2) Un détenu court libre vers le lointain 3) La lunette de la guillotine est ouverte 4) Le bourreau tout sourire tient dans ses mains des liasses de billets. On peut sans trop d'effort comprendre que le condamné, en échange de quelques billets, a trouvé un arrangement avec son bourreau.

Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike Certains droits réservés.

6 commentaires

Robodan a dit :

Ha, ben si on peut le comprendre sans effort (ce qui est vrai), pourquoi l'expliquer ?

15 sept. 2010

Moses a dit :

J'ai cru que le bourreau faisait des paris sur le fait que la guillotine se rabatte ou non sur le détenu ou pas…

La description n'est pas inutile…

15 sept. 2010

KJF a dit :

Hmm, pourquoi l'avoir expliqué ? J'avais bien compris la première fois sur les forums…

15 sept. 2010

Guillaum a dit :

Oui comme l'on dit les autres l'explication est superflue. C'est même un peu vexant pour le lecteur.

15 sept. 2010

fulguro a dit :

Bonjour, j'avais mis l'explication comme un effort de synthèse nécessaire à l'élaboration du yonkoma. Maintenant, c'est vrai que c'est superflu et que pour le lecteur ce n'est sans doute pas le bien venu. C'est décider on ne m'y prendra plus à expliquer une page :D

16 sept. 2010

Moses a dit :

Hey, non c'était pas inutile c'est pas évident de comprendre que le fugitif a payé son bourreau !

16 sept. 2010

Poster un commentaire :